Voyage au Kirghizistan : 10 conseils pour préparer un road trip hors des sentiers battus

Nos meilleurs conseils pour organiser votre voyage au Kirghizistan: le guide complet

Le Kirghizistan est un petit pays montagneux d’Asie centrale, à la fois préservé et authentique. C’est la destination de voyage idéale pour un road trip hors des sentiers battus. Avec ses paysages spectaculaires, ses yourtes traditionnelles et sa culture nomade riche, le pays promet une expérience inoubliable pour les voyageurs en quête d’aventure.

Vous trouverez dans cet article de blog nos 10 meilleurs conseils pour préparer votre voyage au Kirghizistan : la meilleure saison, les hébergements, les circuits possibles et quelques contacts de confiance pour louer un 4×4 ou partir en trek au lac Song Kol. Si tu prépares un voyage en van, 4×4, à moto ou à vélo au Kirghizistan, notre livre Explore Kirghizistan te sera d’une aide  précieuse.

guide de voyage kirghizistan asie centrale roadbook route de la soie
olivia victor ountravela avatar

Hello! Nous c'est Olivia & Victor, les auteurs des guides OunTravela.

Au fil des années, notre passion pour l’aventure nous a conduit à créer des guides de voyage originaux vendus dans plus de 70 pays dans le monde. Notre mission est de diffuser une philosophie de voyage basée sur l’aventure, la liberté, l’improvisation et l’exploration. Nos guides inspirent les voyageurs à explorer les chemins oubliés de ce monde à la rencontre du sauvage et des civilisations.

On espère que cet article, basé sur notre propre expérience, vous sera utile.

Bonne lecture !

Sommaire
2
3
le kirghizstan, pays enclavé au milieu de l'asie centrale

En toute transparence !

Dans cet article, tu trouveras des liens vers des hébergements que nous avons testé durant nos multiples voyages au Kirghizistan ou encore des objets que nous avons utilisé durant nos road-trips et qui ne quittent plus nos bagages. Les liens sont affiliés, c’est à dire que nous touchons une petite commission, et pour autant, tu ne paieras pas plus cher. Attention, aucune obligation d’achat – mais en passant par ces liens sache que c’est une façon de nous soutenir si cet article t’a été utile!

#1- Quand partir au Kirghizistan?

C’est sans hésiter la première question à se poser en préparant un séjour au Kirghizstan: quelle saison choisir? Car que ce soit l’été, l’hiver, ou les saisons intermédiaires printemps-automne, ce ne sera pas du tout le même voyage!
Attention spoiler: la meilleure saison est de mi-juin à mi-septembre!

En été (juillet-août)

Du fait de son climat continental et montagneux, l’été au Kirghizistan est assez court et se concentre sur Juillet-Août. Il est plutôt sec et chaud, surtout dans les vallées où la température oscille autour de 25-30°C.

Avantages. C’est la meilleure saison pour profiter des montagnes et de la nature kirghize car c’est à ce moment là que la météo est la plus favorable: les journées sont ensoleillées et les nuits sont fraiches. Attention néanmoins en montagne, il peut faire froid même en plein mois d’août et il peut y avoir des chutes de neiges. Mieux vaut être équipé et prévoyant! C’est aussi à cette saison, que vous pourrez rencontrer des nomades et dormir en yourte.

Inconvénients. C’est la saison la plus touristique. Entendons nous, le Kirghizistan n’est pas une destination très touristique, mais disons qu’il y aura plus de monde sur les sites et les excursions les plus populaires, comme au lac Song-Kul ou Ala-Kul. À cette période les prix des locations et des activités sont également plus élevés.

Au printemps (mai-juin) et en automne (septembre-octobre)

C’est notre période préférée. Il est possible de voyager au Kirghizistan durant les saisons intermédiaires (printemps et automne), mais avec quelques précautions.

Avantages. C’est la basse saison et on peut profiter de promotions intéressantes, que ce soit sur les billets d’avion, les locations de véhicules ou les activités. Bien souvent, les montagnes sont encore (ou déjà) recouvertes de neiges, ce qui donne de somptueux paysages. Notez qu’au printemps, les prairies sont verdoyantes et recouvertes de fleurs sauvages. C’est aussi à cette période que les nomades réalisent leur transhumance, vous aurez donc peut-être la chance d’assister à un montage/démontage de yourte, et de voir les nomades arriver dans les montagnes avec leurs troupeaux. En automne, l’herbe brûlée par le soleil donne des couleurs orangées sublimes aux plaines kirghizes.

Inconvénients. Attention à la météo: il peut faire très froid, surtout le soir. Les cols de montagnes peuvent être enneigés, ce qui peut limiter l’accés à certaines régions. Par ailleurs, notez qu’au printemps les passages à gué peuvent être très difficiles à cause de la fonte des neiges.

En hiver (novembre à avril)

L’hiver, de novembre à avril, est plutôt à éviter en raison des températures extrêmement froides et des conditions de voyage difficiles. Les routes et les sentiers de montagne sont bloqués par la neige, ce qui rend les déplacements dangereux. Il faut vraiment être bien équipé car les températures peuvent chuter en dessous de -20°C. C’est toutefois la bonne saison pour faire du ski ou organiser un trek à cheval avec un guide spécialisé comme Timur.

col de tosor sous la neige
piste vers le col de tosor au coeurs des tian shan
point de vue depuis el col tosor au coeur des tian shan
source d'eau chaude après le col de Tosor au coeur des tian shan

#2- Comment se rendre au Kirghizistan en Asie centrale?

Première bonne nouvelle, le pays offre un régime VISA-free à plus de 60 nationalités dont les français, belges, suisses et canadiens. Vous avez le droit de rester dans le pays durant 60 jours gratuitement et sans faire de demande de visa au préalable, il vous suffit d’arriver avec un passeport à jour.

Par avion

Le Kirghizistan est complètement enclavé au milieu de l’Asie centrale, c’est-à-dire sans accès à la mer. La solution la plus rapide pour y aller c’est donc l’avion. Le pays compte deux compagnies aériennes depuis l’Europe: Turkish airlines et Pegasus (il y avait aussi Aeroflot, compagnie russe, avant la guerre en Ukraine). Dans les deux cas, il y a généralement une escale à Istanbul en Turquie. Il n’y a pas de vol direct depuis la France. Il y a régulièrement des promotions hors-saison et on peut trouver des billets d’avion pas cher si on cherche bien, notamment sur les moteurs de recherche comme Kayak. Il faut compter entre 400 et 600 euros l’aller-retour, mais on peut trouver des promotions moins chères. 

Par la terre sur la Route de la soie

Si vous avez le temps, alors la meilleure solution est sans doute de parcourir la mythique Route de la soie pour relier l’Europe à l’Asie centrale. Les itinéraires sont nombreux, mais ceux-ci changent régulièrement en fonction des pandémies ou autres évenements géopolitiques. Nous vous tenons informés des actualités en direct dans notre groupe facebook ou dans notre article sur les passages de frontières. Voici les trois voies principales :

Europe – Turquie – Géorgie – Russie – Kazakhstan – Kirghizistan : En 2024, vous pouvez facilement obtenir un visa russe de transit à Tbilisi en Géorgie et traverser la Russie en 2-3 jours pour rejoindre le Kazakhstan

Europe – Turquie – Géorgie – Azerbaidjan – Kazakhstan : Depuis la pandémie de Covid, les frontières terrestres de l’Azerbaidjan sont fermées, il n’est donc pas possible d’entrer en Azerbaidjan pour prendre le ferry Baku-Aktau.

Europe – Turquie – Arménie – Iran – Turkménistan – Ouzbékistan – Kirghizistan : Cet itinéraire est possible en 2024, mais vous aurez besoin d’un carnet de passage en douane pour traverser l’Iran et d’un guide pour traverser le Turkménistan. De nombreux voyageurs font la route du Pamir au Tadjikistan avant d’arriver au Kirghizistan. Attention, la frontière Tadjike-Kirghize n’a réouvert que partiellement en 2023 (uniquement pour les touristes). La relation entre le Tadjikistan et le Kirghizistan n’étant pas encore totalement apaisée, il est possible que celle-ci referme.

Europe – Russie – Kazakhstan – Kirghizistan : En 2024 cette voie est impossible car le passage par l’Europe de l’est est bloquée en raison du conflit en Ukraine.

Lorsque vous entrez au Kirghizstan ou dans un autre pays de l’Union économique eurasiatique (Russie, Kazakhstan, Arménie, Biélorussie), vous obtenez un TIP (document d’importation temporaire) pour une durée de 6 mois à 1 an, ce qui signifie que votre véhicule est autorisé à rester à l’intérieur des frontières de l’union douanière pendant 12 mois au maximum. Il n’est pas nécessaire d’avoir un carnet de passage. En revanche, depuis 2015 il faut s’acquitter d’une écotaxe. Cette écotaxe correspond environ à 500 soms pour une moto, 1 000 soms pour une voiture et 2 500 soms pour un camion. Vous trouverez davantage d’informations dans notre article sur les passages de frontières du Kirghizistan.

#3 – Comment se déplacer au Kirghizstan?

Découvrir le Kirghizstan en 4×4, van, moto ou vélo

Sans la moindre hésitation, le moyen idéal est de louer une voiture, un 4×4, un van, une moto ou même un vélo. Cela vous permettra d’être autonome et d’aller à votre rythme. Il faut savoir qu’il y a très peu de transports en commun et surtout qu’ils ne permettent d’accéder qu’aux sites les plus touristiques. Bref, si vous voulez voyager hors des sentiers battus, c’est la meilleure solution! Attention, les routes ne sont pas en très bon état et se transforment rapidement en pistes de terre ou de gravier. Mieux vaut choisir un véhicule tout-terrain (4×4, moto trail ou VTT) et avoir une bonne expérience de conduite sur piste. 

Nous avons sélectionné pour vous les meilleures agences de location de 4×4, van, moto et vélo. En les contactant sur notre site (via un formulaire de contact), vous avez le prix en direct et pouvez leur poser toutes vos questions directement !

logo ountravela

Découvrir le Kirghizistan en transport en commun

Les Marshrutkas

Ces petits bus bondés sont le moyen de transport privilégiés par les locaux. C’est économique et authentique! Les marshrutkas désservent les gares routières et les petites villes. Donc vous risquez d’être rapidement limité si vous souhaitez sortir des sentiers battus.

Les Taxis collectifs

Les taxis partagés (7-8 places) sont un bon moyen de découvrir le pays. Le chauffeur attend que son taxi soit rempli avant de partir et vous partagez le prix total de la course avec les autres passagers. Comparé aux marshrutkas, les prix sont un peu plus élevés mais c’est quand même plus rapide et confortable.

Découvrir le Kirghizistan en stop

C’est bien sûr le mode de transport le moins cher! Si tu as du temps et que tu veux rencontrer des Kirghizes, c’est idéal! Les locaux font régulièrement du stop, il te suffira d’attendre au bord de la route et de faire signe de la main avant qu’une voiture ne s’arrête (souvent des routiers). Le conducteur te proposera peut être de payer une contribution en fonction de ta destination.

#4 – Quels guides de voyage et cartes pour préparer votre voyage au Kirghizistan?

Il existe très peu de guides sur la Kirghizie. Le pays ne s’est ouvert au tourisme que très récemment et de nombreux voyageurs préfèrent encore partir avec une agence de voyage. Ces agences vous proposeront des excursions toutes faites, mais si vous voulez vraiment organiser votre voyage sur mesure et le personnaliser, rien de mieux que de s’aider d’un bon guide de voyage et de partir à l’aventure.

Pour les voyageurs en sac à dos qui cherchent un livre succinct et léger, le Petit futé sera le plus approprié. Vous y trouverez les principaux sites touristiques ainsi que quelques bonnes adresses. Il existe aussi un Lonely planet Asie centrale, mais celui-ci couvre plusieurs pays. Il y a donc très peu d’informations sur le Kirghizistan lui-même et le livre n’est pas très à jour. Si vous parlez anglais, alors nous vous recommandons le Bradt qui est bien plus complet. Pour les habitués du guide du routard, sachez qu’il n’existe pas de guide du routard sur le Kirghizistan.

Pour les personnes qui souhaitent sortir des grands axes et explorer plus en profondeur le pays en autonomie, nous vous recommandons notre guide Explore Kirghizistan. Ce guide contient plus de 300 pages de cartes détaillées, de photographies et d’informations pratiques pour les voyageurs en quête d’aventure. Le livre recense les 24 plus belles pistes du pays ainsi que plus de 80 sites d’intérêt culturel (mosquées, caravansérail, pétroglyphes, etc.) et d’intérêt naturel (trekking, sources chaudes, etc.). Il s’adresse à tous les voyageurs itinérants en 4×4, van, moto, vélo ou même à cheval. Pour ceux qui aiment les belles photographies ou qui recherchent également des informations sur la culture, l’histoire et la géographie du pays, c’est un très bel ouvrage rempli d’anecdotes et d’histoires passionnantes.

 

Mais les personnes les mieux placées pour en parler ce sont nos lecteurs!

Voir les avis de nos lecteurs ★★★★★

4.9
Based on 99 reviews
1-5 of 99 reviews
  1. Verified reviewVerified review - view originalExternal link

    (0)