fbpx

Quel 4x4 tout terrain acheter pour voyager ?

Tous les critères à prendre en compte pour acheter un 4×4

 

Bien choisir son compagnon de route

Votre voiture va devenir votre compagnon de route. Elle vous emmène aux plus beaux endroits du monde et vous sort des pires situations. Ne vous étonnez pas si vous lui attribuez une personnalité, des sentiments ou un nom. Cela a beau être matériel, on s’y attache ! Il faut donc prendre le temps de choisir son 4×4 car c’est l’achat le plus important du voyage. Surtout, ne vous précipitez pas ! Voici quelques conseils pour savoir quel 4×4 acheter pour voyage.

Caractéristiques du 4×4 tout terrain pour voyager

 

  • Un véhicule 4×4, comme son nom l’indique, est forcément équipé de quatre roues motrices. Evitez les voitures de type AWD (4 roues motrices permanentes) et oubliez les SUV (Sport Utility Vehicle) qui n’ont que deux roues motrices. 
  • Un 4×4 possède aussi un système de blocage de différentiel. Le différentiel est un dispositif qui permet de répartir la puissance de façon adaptée sur les roues. Par exemple, dans un virage, les roues situées à l’extérieur de la courbe doivent tourner plus vite que celles qui se trouvent à l’intérieur. En revanche, si votre 4×4 se retrouve embourbé, bloquer ce différentiel vous assure d’envoyer la même puissance sur tous les arbres de roues. Du coup, les pneus au sec accrochent mieux, et les pneus bloqués patinent moins, et donc s’enfoncent moins. Bien sûr, il ne faut jamais utiliser le blocage de différentiel sur route au risque d’aller tout droit au premier virage. Veillez à avoir au moins un blocage de différentiel arrière. Si vous êtes un off-roader invétéré, vous pourrez toujours monter un blocage différentiel avant de type ARB Air Locker mais ce sera une dépense supplémentaire.
  • Votre 4×4 doit être impérativement équipé d’une boîte de vitesse courte et longue. La boîte courte permet d’augmenter le régime du couple. Cela est utile en tout-terrain, pour monter les rapports plus rapidement, et prendre plus de vitesse sur une petite distance.
  • Enfin, ce qui va caractériser un 4×4 sous le châssis, ce sont ses ponts. En effet, le pont arrière guide les axes de roues indépendamment du pont avant. Cette caractéristique assure au 4×4 de toujours garder au moins un ou deux pneumatiques sur le sol, même dans les situations les plus inextricables, et donc de conserver de l’adhérence.

 

Choix de la marque du 4×4

Maintenance 

Veillez à choisir un véhicule que l’on rencontre fréquemment dans les contrées que vous allez visiter ; bien connu des mécaniciens de la région avec un accès relativement facile aux pièces détachées.

Par exemple, si vous traversez l’Afrique ou l’Asie Centrale en Jeep Wrangler, celle-ci est trop typé marché américain. Si les Jeep Wrangler sont parfois importées en tant que « exotic car » ou « voiture de luxe », elle ne bénéficie pas d’un véritable support technique et trop peu de mécaniciens la connaissent. Les pièces détachées seront souvent introuvables.

La réputation 

Et oui, ne pensez pas être plus malin que les autres. Si un véhicule a une bonne réputation, elle n’est certainement pas usurpée. Et si vous n’avez entendu que des histoires malheureuses sur un véhicule, il n’y a en général pas de fumée sans feu.

toyota land cruiser 80 off road rehaussé ountravela au Kirghi

4×4 essence ou diesel ?

     En faveur de l'essenceEn faveur du diesel
    PrixPrix à l'achat plus intéressant.Le moteur diesel est plus cher à l'achat, mais le diesel au litre est généralement moins cher.
    Disponibilité et qualitéDans certaines régions du monde (notamment en Asie Centrale) on préférera l'essence car la qualité du diesel peut être mauvaise.La plupart des pistes que vous allez emprunter sont des pistes qui ont été faites soit pour l’industrie du bois, les mines, l’agriculture ou le ravitaillement de villages éloignés. Globalement, tous les engins de chantier, les camions, les tracteurs, les pickups, les gros groupes électrogènes utilisent le diesel. Il sera donc souvent plus facile de trouver le long des pistes ou même dans la jungle du diesel que de l’essence.
    ConservationSi vous voyagez en régions froides, sachez que le diesel gèle en dessous de -10°C alors que l'essence en dessous de -60°C. Si vous transportez des jerricans, n’oubliez pas que le diesel est combustible et que l’essence est inflammable. Le diesel brûle au-dessus de 52°C quand l’essence brûle à partir de -43°C (en fonction des additifs utilisés).  Il sera donc moins dangereux de transporter des jerricans de diesel que d’essence sur son toit en plein soleil.
    RobustesseUn moteur diesel est plus lourd mais aussi plus robuste.
    PuissanceLe moteur essence offre plus de puissance, ce qui peut être intéressant pour le franchissement de grandes dunes ou en altitude.Le diesel est moins puissant mais a plus de couple à bas régime, et c’est ce couple que l’on recherche en franchissement.
    PollutionL'essence est moins polluante que le diesel.
    Frein moteurLe moteur diesel offre un meilleur frein moteur.
    Passage à guéS’il est vrai que le moteur diesel n’aime pas ingérer de l’eau, le moteur essence est très « électrifié » et n’aimera pas traverser l’eau.

    Simplicité ou électronique ?

    Une voiture moderne, c’est fantastique… quand ça marche. Quand ça tombe en panne, dans le bush, la savane, le désert ou en montagne, c’est un véritable cauchemar et c’est presque irréparable.

    Il faut aller vers la simplicité. Même si vous n’êtes pas mécaniciens, vous trouverez toujours un petit garagiste dans un village. Et même si sa réparation ressemblera plus à du bricolage qu’à autre chose, elle vous permettra au moins de rejoindre une grande ville.

    Choisissez donc des voitures simples, faciles à réparer, facile à entretenir. Elles tomberont moins souvent en panne.

    4×4 manuel ou automatique ? 

    Si les boîtes automatiques ont fait une percée dans le monde du 4×4 pour leur efficacité, les « overlanders » les délaissent pour leur manque de fiabilité. Les choses évoluent mais une boîte manuelle sera toujours plus sûre pour un long trajet.

    Les nouvelles boîtes automatiques sur certains 4×4 vous laissent sélectionner votre vitesse, ce qui en fait une sorte d’hybride entre la boîte manuelle et la boîte auto. 

    Solid Front Axles ou IFS ?

      IFS ou Independant Front Suspension (Suspension Avant Indépendante), c’est un peu la « nouvelle » technologie, la voie de la modernité. Si elle présente plusieurs avantages comme un meilleur confort ou une meilleure manœuvrabilité, elle est aussi plus complexe et composée de pièces plus fragiles car plus nombreuses et plus petites. La plupart des véhicules de dernière génération en sont équipés tel que le Toyota Hilux, le Toyota Landcruiser 100 et 200 ou le Ford Ranger.

      Autre avantage, on peut ajouter un « bash plate » à l’avant sous le moteur suivi d’un « skid plate » juste après le « bash plate ». Le « bash plate » prend les coups et le « skip plate » prend le relai pour continuer à glisser sur l’obstacle. Ce système est très intéressant et performant surtout dans la boue. Équipé d’un IFS, on fera particulièrement attention à ses têtes de cardan quand on roulera sur des branches et autres débris. En effet, ceux-ci sont protégés par des soufflets qui pourraient être assez facilement endommagés. De plus, les têtes de cardan s’articulent en deux axes de rotation ce qui les rend plus fragiles. 

      Les Solid Front Axles (axe solide avant) ou Live Axles ou encore Beam Axles sont réputés plus robustes. Par exemple, les têtes de cardan ne s’articulent que sur un axe. Le second axe d’articulation étant l’articulation de l’axe lui-même. Moins confortable, moins manœuvrable, on préféra un Solid Front Axle surtout sur un véhicule lourd et très chargé. On ne met souvent qu’un « bash plate » avec ce type d’axe car l’axe ne permet pas une continuité entre le « bash plate » et le « skid plate ». Néanmoins, on pourra mettre des pneus plus grands qui compenseront ce désavantage. On retrouve les Solid Front Axle sur des véhicules réputés pour leur robustesse : Toyota Landcruiser série 70, 80.

      Le passage du Landcruiser équipé d’un Solid Front Axle à un IFS à partir de la série 100 fera dire à de nombreux off-roaders que le Landcruiser est devenu un véhicule de ville, qu’il s’est embourgeoisé. A tort ou à raison.

      Les modifications à éviter

       

      • Pas de spacers (élargisseurs de voie) pour élargir votre axe. Les spacers sont des plaques que l’on ajoute à l’arrière de la jante pour faire sortir les pneus. Outre que les spacers soient certainement illégaux dans votre pays, ils usent prématurément vos roulements de roues.
      • Pas de lift kit de plus de 4 ou 5 cm. Ils augmentent le risque de roll-over (de se retourner) et demandent de grandes modifications surtout si vous avez une suspension avant de type IFS.
      • Pas de off-set sur les jantes pour la même raison que l’on ne mettra pas de spacers. Bien que non dangereux comme les spacers, ils useront prématurément le roulement de vos roues eux aussi. Une jante ayant un off-set ne sera pas centrée. Elle aura un off-set, un déport positif ou négatif. C’est ce déport qui entrainera l’usure prématurée des roulements.

      Pick up 4×4, un bon choix ?

       

      Les pickups sont généralement plus longs. Ce qui veut dire un peu moins bon en franchissement mais avec plus de place pour la cargaison.

      Si vous choisissez un pickup, vous allez devoir investir dans un « hardtop » (ou « canopy ») pour la benne mais ce « hardtop » – si vous choisissez le bon – aura plusieurs avantages : avoir un compartiment sans vitre, à l’abris des regards indiscrets, mieux protégé des voleurs et plus étanche à la poussière et à l’eau lors des passages de gué.

      toyota land cruiser 4x4 piste off road Kirghizistan gorges de kökömeren

      Dernières vérifications avant de choisir le modèle de 4×4

       

      Vous avez choisi le véhicule de vos rêves, bravo. Mais avant de l’acheter, il faut vous assurer que vous allez pouvoir l’équiper pour transformer ce 4×4 des villes en véritable 4×4 pour le « overlanding ». C’est très facile. Allez sur le site de ARB ou de Euro4x4Parts, et vérifier si votre modèle de 4×4 dispose d’une liste complête d’équipement dans le catalogue

      Vous pourrez ainsi constater si ce véhicule est « équipable » pour le voyage « overlanding ».

      Notre choix : Toyota Land Cruiser

       Nous avons acheté en Juin 2019 un Toyota Land Cruiser série 80 (HZJ 80 VX 4.5) de 1998. C’est un modèle essence de 205 chevaux. Ce modèle a une très bonne réputation, ce qui a beaucoup orienté notre choix. De nombreux overlanders le qualifient même d’increvable. Nous avons choisi le modèle essence car la qualité de l’essence est supérieure à celle du Diesel en Asie centrale et la puissance en haute altitude est plus intéressante. Il y a peu d’électronique dans ce modèle et le moteur est facilement réparable et à moindre coût (marque Toyota très répandue en Asie centrale, connue des garagistes et pièces à des prix très intéressants). Son double réservoir offrant une contenance 150L permet une grande autonomie. Nous l’avons équipé de roues M/T Dunlop (285/75R16) avec des jantes en aluminium de 16 pouces. Nous avons deux roues de secours. Il a une galerie de toit et des attaches métalliques pour fixer deux roues sur le coffre. La voiture est rehaussée de 5cm avec un kit de suspension d’usine. La voiture est également équipée d’un Snorkel d’usine, d’un pare-buffle et une rampe avec deux LED. Nous projetons dans un futur proche d’acheter une tente de toit et une seconde batterie pour alimenter un petit réfrigérateur.

      4x4 moto cheval au Kirghizistan rencontre population nomade
      mud and dust overlanding blaise ountravela safari

      Blaise

      Overlander - MUD & DUST Overlanding - Garmin Ambassadeur

      Merci à Blaise, photographe et aventurier aguerri, d’avoir contribué à cet article en partageant son expérience et ses connaissances sur les 4×4 ! Il s’apprête à traverser l’Afrique avec son Toyota Landcruiser 79, pour suivre son expédition, rendez-vous sur son site ou sur instagram. 

      Si vous souhaitez participer à la rédaction d’un article (mécanique, équipement 4×4 ou moto), n’hésitez pas à nous contacter. OunTravela est un centre de ressources collaboratif !  

      OunTravela