fbpx

CONDUIRE SUR LE SABLE

 

Les clés du sand-driving

Conduire un 4×4 sur le sable est une discipline à part entière ! La clé est de maintenir une vitesse contrôlée tout en restant en sur-régime. Choisissez un 4×4 puissant (voir article quel 4×4 choisir) et assurez-vous que vous êtes bien en mode 4 roues motrices ! Le choix du bon rapport de vitesses viendra avec l’expérience, mais essayez de ne pas trop accélérer afin de ne pas vous ensabler! Plus vous pratiquerez, plus vous serez capable d’anticiper les difficultés en changeant de vitesse avant d’atteindre les zones difficiles.

Transmission

Sur sable, il faut absolument passer en 4 roues motrices et sur certains 4×4 vous pouvez enclencher les modes “low range” ou “diff-lock”. En “low range” les rapports de vitesses seront bas (entre la 2ème et la 4ème vitesse) et le couple moteur sera augmenté, ce qui globalement augmente la puissance. Attention à ne pas rouler au-dessus de 40km/h. Le « Diff-lock » permet lui de répartir la puissance sur les roues selon la demande entre l’avant et l’arrière. Donc cela permet un meilleur contrôle de la puissance. Coupez la direction assistée sinon elle s’enclenchera toutes les 5 secondes et il vous sera impossible de conduire!

Les pneus

Il est recommandé de diminuer la pression des pneus de moitié voir de  ⅔ (normalement entre 15 et 22 psi). Cela permet d’élargir la surface de contact avec le sable et augmente la répartition de poids du 4×4. En pratique laisser échapper l’air de la roue entre 40 et 60 secondes, vérifier la pression et ajuster en enlevant plus si besoin. L’utilisation d’un deflator permet de régler la pression des pneus facilement ! Dès que vous quittez le désert, rendez vous à la première station-service pour regonfler vos pneus! Sinon utilisez un compresseur pour les gonfler vous-même. Attention si vous n’avez pas suffisamment dégonflé les pneus avant de rouler dans le sable, il faudra laisser les pneus refroidir au moins 15 minutes avant de repartir sur une route bitumée. En effet, avec le frottement sur le sable les pneus chauffent ce qui augmente la pression de l’air. Le risque d’explosion est réel comme en atteste cette photo.  

Automatique ou manuel ?

Les véhicules automatiques sont plus fluides et plus rapides dans le changement de vitesses que les manuels. Cela peut rendre la conduite sur sable plus facile. Cependant vous pouvez aussi trouver que le changement de vitesse se fait à un moment inapproprié. Avec un 4×4 automatique vous n’aurez pas la possibilité de jouer avec le frein moteur. Par exemple si vous souhaitez descendre une dune, vous aurez plus de contrôle sur votre vitesse grâce au frein moteur sur un 4×4 manuel.  Sur l’automatique il faudra utiliser tout doucement le frein.

Conduire sur les dunes

Il faut bien observer la forme et la pente de la dune avant de vous lancer. Il est généralement préférable de voyager dans la direction des dunes, c’est-à-dire dans la direction du vent. Si vous trouvez des traces de pistes existantes alors c’est la meilleure route à suivre. S’il n’y a pas de pistes, n’hésitez pas à vous arrêter en haut d’une dune et à sortir du véhicule afin d’évaluer la direction à prendre. Pensez à vérifier l’absence de végétaux et d’animaux sur votre trajet (pas toujours bien visibles). La consistance du sable peut changer pendant la journée. Le matin le sable est généralement plus dur, de même après la pluie. La conduite vers midi, surtout en été, est particulièrement délicate car il y a peu d’ombres et peu de contrastes pour voir les bosses et les creux. Avec l’expérience vous apprendrez à lire dans les dunes, afin de trouver le meilleur moment pour prendre de l’élan ou ralentir. Attention au sable fin qui s’accumule dans les creux cachés et peut attraper un conducteur imprudent !

Monter une dune

Prenez de l’élan avant de commencer à monter la dune. Durant l’ascension maintenez votre vitesse quitte à rétrograder.

Montez si possible dans l’axe de la pente. Si vous montez en diagonale, assurez-vous d’avoir assez de vitesse pour jouer avec la gravité car le poids de la voiture va vous tirer vers le bas de la dune. Approchez le sommet de la dune de face au risque de rester coincé sur la crête de la dune.

Si vous avez besoin de visibilité arrêtez vous sur le sommet de la dune. Sinon, n’allez ni trop vite ni pas assez (au risque de vous bloquer sur la crête auquel cas il faudra creuser sous la voiture).

Descendre une dune

Si vous avez un doute arrêtez-vous sur le sommet de la dune pour observer avant de descendre.

Surtout descendez dans l’axe de la pente. Si vous descendez de biais, vous risquez de déjanter un pneu. Cela n’arrive pas qu’aux autres !

Utilisez votre frein moteur (jamais en roue libre). Si la pente est raide, freinez doucement.

À la fin de la pente accélérez doucement pour sortir de la dune (et ne pas planter le devant de la voiture dans le sable).

Que faire en cas d’ensablement?

 

Dès que vous commencez à vous ensabler, surtout ne pas accélérer, vous risquez de vous enfoncer encore plus! Sortez et vérifiez l’état d’ensablement du véhicule afin de trouver la meilleure solution pour sortir la voiture en utilisant si possible son poids et la gravité.

 

– Retirez le sable ou les obstacles autour des 4 roues.

– Enlevez du poids à la voiture (passager, sac, eau, etc).

– Vérifiez la pression des pneus et si possible réduisez-la.

– Éteignez la climatisation afin de mettre toute la puissance dans les roues.

– Passez en low range (ou diff-lock) et utilisez la seconde vitesse.

– Mettez des coups de volant à droite et à gauche afin d’aplatir le sable et donc d’augmenter l’adhérence. Ou secouez la voiture de droite à gauche puis d’avant en arrière afin de combler les creux formés par les roues.

– Demandez à vos passagers de pousser le véhicule en même temps que vous démarrez.

– Démarrez doucement 

Si malgré tous ces conseils vous êtes encore ensablé, deux possibilités:

  • Utiliser une planche ou une plaque de désensablage.
  • Remorquage avec un deuxième 4×4 :

– Le 4×4 qui aide doit être dans une position sûre (sable dur, descente..) et les deux véhicules doivent être dans le même axe.

– Attacher la corde de remorquage aux deux véhicules (voir instructions si elles sont fournies avec la corde). Éviter d’attacher deux cordes entre elles.

– Utiliser les accroches s’il y en a sinon faites un nœud solide pour accrocher la corde.

– Mettre un vêtement sur la corde pour éviter le retour de la corde si jamais elle cède. Dans tous les cas éloigner les passagers des deux véhicules.

Coordonner les 2 véhicules pour le départ (trouver un signe pour avancer ou stopper).

Règles d’or

Si malgré tous vos efforts, aucune méthode ne marche, réfléchissez à deux fois avant d’abandonner votre véhicule pour aller chercher de l’aide.

Si vous savez où trouver de l’aide et que vous avez assez d’eau pour y aller, alors allez-y. Mais si vous êtes en plein désert et que vous n’avez aucune idée de l’endroit où vous vous trouvez, surtout ne quittez pas votre véhicule! Le désert peut être dangereux et la carrosserie de votre véhicule vous protégera. Il est plus facile de trouver une voiture qu’une personne solitaire marchant dans le désert.

OunTravela